Theophilus London>Lovers Holiday

A la base je n’aurais même pas posé mes oreilles sur ce machin qui a déjà servi trois fois de générique au Grand Journal (Maximum Balloon, Why Even Try & Humdrum Town si je ne me trompe pas – Theophilus London est presque en passe de devenir au monde du générique version Canal+ fadasse ce que Moby fut à la publicité automobile dans les années 2000 ou ce que le Get Misunderstood des Troublemakers fut au reportage sportif à forte charge émotionnelle). Mais il se trouve que, en plus d’avoir un nom qui aurait pu servir à Jules Vernes, ce petit enfoiré est un type super cultivé… même quand il singe Elvis Costello sur This Charming Mixtape, scrapbook sonore bourré de citations pop.
A la limite, le seul truc vraiment pourri sur Lovers Holiday c’est cette pochette complètement feignasse… & ce titre de dragueur débutant. Pour le rest_____ on va dire que l’efficacité & l’été s’occupent du reste.

About Lazare Bruyant

Bruyant
This entry was posted in Ecouter and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s