Bon qui l’aurait cru?

Je ne dirais plus que Zoyd Wheeler est un crétin qui se jette à travers tout un tas de vitres en sucre pour que je me perde exprès entre la page13 & la 382, celle où les Holocaust Pixel viennent jouer Like a Meat Loaf sans les mains. Ça fait beaucoup je sais bien mais c’est ce qui arrive à la plupart des gens qui se la pète en lisant Pynchon en plein mois d’août. J’allais quand même pas écouter « Hippies » des Harlem en boucle? Si je veux écouter un disque dégueulasse je dois avoir New Values ou The Idiot qui traînent dans le coin & c’est quand même autre chose que ces merdeux du Texas qui font croire à tout le monde qu’ils viennent d’ailleurs. C’est une PUTAIN de mode à la con. Bref.

Zoyd est un gars courageux, un vrai. Un qui a tenu la route sur plus de 800km (je l’avais dans la poche) entre les landers psychorigides du nord & l’entropie hystérique qui règne ici. C’est pas Frénési Gates qui aurait fait ça pour moi. Les femmes sont toujours un pare-feu romanesque chez le Pynch ou alors elles souffrent plus que tous les autres réunis. C’est selon, mais au final les vrais héros de ses livres c’est tous ces pauvres types qu’elles abandonnent à chaque fois pour se taper un gros connard ou pour faire des trucs totalement débiles. Tu crois qu’elle vient d’où Lenore Beadsman? Hein? Emma Bovary… Bon ben voilà.
Pffff j’ai des livres qui sont rangés selon un ordre qui m’a pris par surprise & que, OH MON DIEU, je n’arriverai pas à arranger avant la naissance du petit Jésus. J’ai vu des poubelles organisées en syndicat sauvage. Je dois prendre à peu près trois raccourcis qui ne sont sur aucune carte pour arriver chez moi.  Didi Wong m’a offert un Weber (la classe) pour contenter mon instinct de chasseur moderne & impuissant & ça me contente à mort. J’ai un voisin qui triture gentiment la BO de l’Affaire Thomas Crown au piano. Tous les matins dès que le soleil est passé par dessus la bute du vallon il s’y met & j’ai les foies de me dire que c’est Michel Legrand pour de vrai qui doit jouer en ville la semaine prochaine & qu’il a loué une maison dans le coin pour se préparer au mieux mais qu’en fait Michel Legrand est foutu foutu, qu’il ne sait plus jouer une seule note de piano correctement & qu’il est à deux pas de chez moi & que c’est peut être pas la meilleure ville pour se viander rapport à l’attitude parfois « animale » des autochtones… enfin, on a quand même l’opéra municipal le plus violent d’Europe. C’est ce qui se dit en tout cas.

C’est pour ça que notre maison est un monde fermé/ouvert comme une bulle d’écume & que ça me va très bien comme ça. Je demande la permission & je fais rentrer qui je veux. Même les gars qui veulent acheter des climatiseurs en promo sur le Bon Coin pour les ramener deux jours après parce que « ça faisait pas froid comme j’imaginais ».
M’en fous! Bientôt je mettrais en libre service une nouvelle Mixtape Bruyante faite par un jeune étudiant en géologie  qui écoute du hip hop de pétasse & porte des chemises taillées dans des paniers à pain. Il est cool.
Sinon : ne laissez aucun Brock Vond vous détruire vos rêves. C’est ce que je dis à tous les enfants qui viennent me voir pour se moquer de ma barbe pleine de fleurs.
Bon ben je vais à la plage maintenant.
& puis ça aussi

Les photos c’est moi qui les ai faites comme un grand.

About Lazare Bruyant

Bruyant
This entry was posted in Ecouter, Lire, WTHT? and tagged , , , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s